Comment choisir votre première paire de pointes

Je me souviens encore du sentiment de bonheur que j’ai ressenti le jour où j’ai acheté ma première paire de pointes. J’avais 9 ans, et même si l’âge auquel chaque danseur achète ses premières pointes n’est pas le même pour tous, il est très important de savoir quel type de chausson il faut acheter au …

Je me souviens encore du sentiment de bonheur que j’ai ressenti le jour où j’ai acheté ma première paire de pointes. J’avais 9 ans, et même si l’âge auquel chaque danseur achète ses premières pointes n’est pas le même pour tous, il est très important de savoir quel type de chausson il faut acheter au début, quel que soit son âge.

Monter sur pointes c’est quelque chose que on commence à faire quand on a étudié la danse classique depuis déjà quelques années. Utiliser la mauvaise chaussure de pointe pour votre pied peut entraîner le développement de votre technique et de votre musculature de manière inadéquate, vous pouvez attraper des  » manies  » et même souffrir des blessures, il est donc très important que vous connaissiez bien les types de pointes qui existent et quel est le meilleur pour vous. C’est parti !

Quels types de chaussures de pointes existent-t-ils ?

Aujourd’hui, ils existent nombreuses marques et types de conseils, mais pour que ce texte ne devienne pas trop long, je vais mentionner les 6 caractéristiques les plus importantes :

1. Taille

Comme toutes les chaussures, les pointes ont une taille en fonction de la longueur de la chaussure, et selon les marques ils utiliseront un type de numérotation différent (Europe, Royaume-Uni, USA, etc.). Mais attention, les chaussures comme les baskets ne font pas toujours la même taille que les pointes.

2. Semelle

La semelle des pointes peut être faite de différents matériaux, mais ce qui compte le plus pour nous concernant la semelle, c’est la dureté. C’est la deuxième caractéristique la plus importante lors du choix de votre première paire de pointes. Pour comprendre les différentes duretés, nous classons les semelles en très souples, souples, moyennes, dures ou très dures.

3. Boite

La boîte est la troisième caractéristique la plus importante lors du choix de vos premières chaussures de pointes. Il existe différentes formes, dimensions et dureté des ailes (les côtés de la boîte sont appelés ailes), mais les caractéristiques les plus importantes de la boîte sont la largeur et la hauteur

4. Largeur de la boite

La largeur des pointes et de la boite sont proportionnelles. Une boite plus grande est une pointe plus large et une boite plus petite est une pointe plus étroite. La largeur est généralement mesurée par la partie la plus large du pied, qui est la partie où commencent les orteils. Cette caractéristique est très importante, car porter la mauvaise largeur de pointe peut être très douloureux.

5. Empeigne (partie supérieure de la boite)

Lors du choix des premières pointes, nous allons également porter une attention particulière à la hauteur de la boîte, car si elle est trop haute ou trop basse, vous ne monterez pas dessus correctement et elles se déformeront.

6. Plate-forme

La base (ou plate-forme) est la partie qui est en contact avec le sol lorsque on monte sur les pointes. Plus la base est haute, plus vous ressentirez d’équilibre et de soutien, par contre une base fine affine la ligne de la jambe et du pied.


Comment choisir mes premières pointes ?

Pour choisir vos premières pointes, il faut comprendre quel type de pied vous avez, mais nous allons d’abord parler des protections, car nous devons savoir quel est l’espace supplémentaire dont nous avons besoin à l’intérieur des chaussures pour que nos doigts s’adaptent à la protection.

Embouts et protections

Pour protéger les doigts des frottements, nous utilisons des protecteurs appelés embouts. Il existe de nombreux types et matériaux, silicone, mousse, tissu, plus épais, plus fin, et il y a même des danseurs qui n’utilisent pas d’embouts et n’utilisent que du coton ou du papier pour mieux sentir l’intérieur de la chaussure. La protection que vous allez utiliser est une décision très personnelle. Si c’est votre première fois, essayez différentes pointes et différentes protections le même jour.

Maintenant oui, voyons ce qu’il faut prendre en compte lors du choix de vos premiers pointes!

Les pointes doivent être ajustées au pied lorsque vous êtes sur vos pieds en position plate. Le bout des doigts et les ongles ne doivent pas faire mal lorsqu’on fait des pliés (si c’est douloureux, cela signifie que les pointes sont trop petites), vous ne devriez pas non plus pouvoir mettre un doigt de votre main à l’intérieur du talon (si vous pouvez le faire, cela signifie qu’ils sont trop gros).

Si vous avez beaucoup de cou-de-pied (la voûte plantaire est très courbée) il vous faudra une semelle dure, et quand vous aurez plus de force il faudra passer à une semelle très dure. Si, en revanche, vous n’avez pas beaucoup de cou-de-pied (la voûte plantaire est droite ou légèrement courbée), vous devez opter pour une semelle souple, et avec le temps passer à une semelle moyenne ou dure.

On choisira une hauteur de la boite plus élevée si on a beaucoup de cou-de-pied pour éviter que le pied fléchisse au-delà de la base et une hauteur de la boite plus courte si on a peu de cou-de-pied afin de pouvoir aller jusqu’à la base. Dans tous les cas, les articulations de tous les doigts doivent toujours être à l’intérieur de la boîte, jamais à l’extérieur, sinon il y a un risque de blessure, donc si les doigts sont longs, la boîte doit être haute.

Dans la figure (A), la danseuse a un cou-de-pied haut, la semelle est trop molle et la tige est trop basse.
Dans la figure (B) la danseuse a peu de cou-de-pied, la semelle est trop dure et la tige est trop haute.
Dans la figure (C), la danseuse porte une semelle trop molle (ça entraîne une position incorrecte).
Dans la figure (D) la danseuse a la pointe parfaite.

Il existe des pointes qui ont une semelle fendue (demi ou 3⁄4). Ce sont généralement d’excellentes options pour les danseurs avec beaucoup de cou-de-pied et les danseurs avec peu de cou-de-pied, mais je ne les recommande pas comme première paire lorsque vous débutez.

Pour mesurer la largeur, on utilise normalement des lettres ou des chiffres et cela dépend beaucoup de la marque :

  • 2 ou moins / X / A ou B / N (N pour « étroit » en anglais, ils indiquent qu’il est étroit en largeur) ;
  • 3 / XX / C / M (M pour « medium », indique une largeur moyenne) ;
  • 4 ou plus / XXX / D ou E / W (W pour « large », indique qu’il est large).

Marques de pointes les plus utilisées

Pour vous aider à choisir vos premierès pointes, voici les marques les plus connues : Bloch, Capezio, Freed, Gaynor Minden, Grishko, R-Class et Sansha.

Conseils finaux

Pour utiliser la pointe pour la première fois, vous devez être capable de faire au moins 20 relevés de demi-pointe avec votre genou droit sur une seule jambe sans trop vous fatiguer, c’est une façon de voir si votre cheville et votre genou sont prêts pour les pointes.

Lorsque vous montez sur pointes, une grande partie du poids doit être sur le gros orteil, c’est très dangereux si le poids est transféré sur le petit orteil car cela pourrait faire tordre la cheville.

Avoir des ampoules et des irritations est normal pendant les premières années. Par conséquent, plus loin de la préparation physique, vous devez également être prêt mentalement à endurer la douleur. Au fil des ans, la peau s’y habitue et vous pouvez passer de plus en plus d’heures d’affilée à danser sur pointes. Pour vous donner une idée, une danseuse professionnelle porte généralement ses pointes environ 8 heures par jour.

Enfin, rappelez-vous que vous pouvez demander conseil à votre professeure, elle fera sûrement tout le possible pour vous aider à prendre cette grande décision dont vous vous souviendrez toute votre vie.

Júlia Muxinach | Ballerina & blogger | shesapiens.com

La préparation physique et mentale pour une audition de danse

La période des auditions approche. En novembre, on commence généralement à voir fleurir sur le Web des annonces pour de futures auditions. Ainsi, nous souhaitons partager quelques conseils pour vous aider à vous préparer mentalement et physiquement pour une audition de danse. 1. La préparation mentale est aussi importante que la préparation physique Il est …

La période des auditions approche. En novembre, on commence généralement à voir fleurir sur le Web des annonces pour de futures auditions. Ainsi, nous souhaitons partager quelques conseils pour vous aider à vous préparer mentalement et physiquement pour une audition de danse.

1. La préparation mentale est aussi importante que la préparation physique

Il est normal que vous souhaitiez être dans la meilleure forme physique possible, mais la préparation mentale est au moins aussi importante. Lors d’une audition, vous vous retrouvez dans un nouvel environnement avec des personnes que vous ne connaissez pas. C’est pourquoi il est essentiel de l’aborder avec un état d’esprit tranquille et positif pour réussir.

2. Ne réfléchissez pas trop et laissez-vous aller

Une audition peut être un moment agréable comme désagréable, et cela dépend en partie de vous. Ne passez pas trop de temps à imaginer comment elle va se dérouler, c’est contre-productif. Si vous avez trop d’attentes, vous serez stressé et vous passerez à côté de la magie du moment. Chaque audition est unique et vous profiterez bien plus si vous êtes ouvert d’esprit et que vous n’essayez pas d’anticiper ce qui va se passer ou comment vont se débrouiller les autres danseurs. Concentrez-vous sur le côté enrichissant de l’expérience et appréciez chaque seconde car cette opportunité ne se représentera pas. De plus, si vous êtes heureux pendant l’audition, vous avez beaucoup plus de chances d’attirer l’attention et d’être apprécié par le jury.

 3. Si vous travaillez dur, cela portera ces fruits

La régularité dans le travail quotidien est un élément clé pour préparer votre corps et votre esprit avant une audition. Imaginez que chaque cours et chaque répétition sont comme une audition. Arrivez tôt, idéalement 30 minutes ou 1 heure à l’avance, pour bien vous échauffer. Commencez par bouger doucement et augmentez le rythme à mesure que vous sentez que vos muscles sont mieux préparés.

Concentrez-vous particulièrement sur les parties du corps où vous avez déjà subi une blessure et faites quelques étirements doux avant de vous placer à la barre. À la fin des cours et des répétitions, étirez-vous longtemps pour détendre vos muscles et les préparer pour le lendemain. Si vous vous présentez à l’audition en sachant que vous avez respecté un programme d’entraînement sérieux et que vous avez fait de votre mieux lors des cours et des répétitions, vous vous sentirez plus confiant et bien préparé.

4. Soyez humble et ne vous comparez pas aux autres

Chaque danseur a des défauts à améliorer et vous n’êtes ni meilleur ni pire que vos camarades. Il est important qu’il y ait une bonne ambiance en cours et que vous vous entendiez bien avec les autres. La compétition a ses limites. Ne laissez pas la jalousie vous submerger car vous serez le principal perdant. Personne ne sait danser dès la naissance. Rappelez-vous comment vous étiez à vos débuts et utilisez ces souvenirs pour vous motiver à progresser chaque jour. Lorsque vous vous regardez dans le miroir et que vous vous adressez une critique, accompagnez-la toujours d’une pensée positive et n’oubliez jamais ce qui vous plaît chez vous.

Pendant l’audition, imaginez qu’il n’y a personne d’autre dans la pièce et concentrez-vous uniquement sur la démonstration de ce dont vous êtes capable. Dansez avec humilité, car personne n’est parfait, et ne vous comparez pas aux autres participants.

5. Ayez une alimentation saine et reposez-vous

Il est important que votre alimentation soit saine pour maintenir un poids idéal, avoir de l’énergie et éviter les blessures. Le secret n’est pas de manger peu, mais de manger lentement, jusqu’à ce que vous vous sentiez rassasié. Les légumes, les fruits et les légumineuses sont des aliments peu caloriques et riches en nutriments, que vous pouvez donc consommer en abondance. Pour une meilleure santé, mangez les aliments crus, cuits à la vapeur ou grillés avec un peu d’huile d’olive. Évitez autant que possible le sucre, le sel et les aliments frits. Et n’oubliez pas de boire suffisamment d’eau !

Avant l’audition, ne mangez pas trop. L’idéal est de manger une dose adéquate de nourriture saine 2 à 3 heures avant de commencer l’activité physique et d’emporter un fruit ou des fruits secs pour garder un bon niveau d’énergie pendant l’entraînement. Si vous avez des questions, adressez-vous à un professionnel de la nutrition. Il est également très important de bien dormir pour que votre corps se repose et que vos muscles récupèrent.

Il est essentiel de se réveiller et de se coucher à des horaires réguliers afin que votre corps sache quand il doit être éveillé et quand il doit dormir. Évitez de manger un repas trop copieux, de regarder la télévision ou d’utiliser votre téléphone portable juste avant de vous coucher, car cela pourrait vous empêcher de passer une bonne nuit.Lire un livre ou écrire les corrections que votre professeur vous a suggérées pendant la journée sont des activités qui peuvent vous aider vous endormir plus facilement. Si vous souffrez d’anxiété ou d’insomnie, nous vous conseillons de consulter un professionnel de santé.

6.  Ne vous découragez pas

Certains jours sont plus difficiles que d’autres. Lorsque vous vous sentez fatigué physiquement ou lorsque tout semble aller mal, faites un travail d’introspection. Pourquoi dansez-vous ? Que ressentez-vous lorsque vous dansez ? Êtes-vous prêt à tout pour réaliser votre rêve ?Le fait de penser aux émotions positives que vous ressentez lorsque vous dansez vous donnera la motivation dont vous avez besoin pour continuer ce jour-là.

Et si l’audition ne se passe pas bien ? Dois-je tout arrêter ? Si le résultat de l’audition n’est pas celui que vous espériez, ne vous découragez pas car vous aurez d’autres opportunités. Chaque audition est une nouvelle opportunité qui vous rapproche un peu plus de votre rêve. Le plus important, c’est d’être sûr que la danse vous rend si heureux que vous souhaitez la pratiquer toute votre vie. Si c’est le cas, vous pouvez être certain que vous aurez la force suffisante pour parvenir à réaliser votre rêve.

 Júlia Muxinach | | shesapiens.com