Nourri depuis des années avec des films tels que « Chantons sous la pluie », « La mélodie du bonheur » et « West Side Story », j’ai toujours pensé qu’il était normal que des inconnus se réunissent spontanément au hasard des rues dans une chorégraphie parfaite. J’ai mis du temps à réaliser que la raison pour laquelle je n’avais encore jamais vu ce phénomène de mes propres yeux était dû au fait que les comédies musicales ne représentent pas la réalité. A l’époque je n’ai pas compris pourquoi l’hôtesse de l’air m’avait crié de m’asseoir lorsque j’avais entamé On The Good Ship Lollipop. (J’avais pourtant les petites bouclettes blondes et la tenue !) Ou encore pourquoi je finissais avec des bleus et un nez cassé lorsque j’effectuais la routine de   Make ‘Em Laugh. (Au moins, j’ai réussi à faire rire les gens …)

Ne serait-il pas merveilleux que les comédies musicales soient…réelles ? Figurez-vous que le Conseil International de la Danse travaille sur la question depuis 1982. Il pense qu’en dépit de son importance culturelle dans l’Histoire (avec un grand H), la danse est rarement une priorité. C’est pour cela que chaque année, le 29 avril, la journée internationale de la danse est célébrée. L’idée derrière cet évènement est d’attirer l’attention du grand public à l’art de la danse. Autrement dit, la journée internationale de la danse est destinée à ces « monsieur tout le monde » qui ne connaissent que les célébrations des buts de football pour toute forme de danse.

Si le Conseil International de la Danse réussit à intéresser le grand public grâce à cette journée, alors il y a encore un espoir pour moi de faire le tour de la ville de manière prétendument intimidante suivi par ma bande d’un claquement de doigt. Faites passer le mot… Le 29 avril, c’est la journée internationale de la danse !

Vous organisez un évènement ? Contactez le site officiel.

Pin It on Pinterest